Visite virtuelle de l'ancienne chapelle

Saint Barthélémy

ange2vign.gif (3718 bytes)

 

portevign.gif (13678 bytes)

 

lavabovign.gif (10961 bytes)

poutrevign.gif (16166 bytes)

 

    Les travaux de restaurations entrepris depuis quelques années aux numéros 9 11 et 13 place Ledru-Rollin ont permsi la mise à jour de quelques vestiges de l'ancienne chapelle Saint Barthélémy. Tous situés dans des propriétés privées, ils ne sont pas visibles au public ; c'est pourquoi je vous en propose la découverte sur cette page.

La chapelle saint Barthélémy est décrite dans l'inventaire topographique du canton de la Ferté-Bemard.

«Située du côté Est de la place Saint Barthélémy, ou vieil merchais, elle est mentionnée en 1281. Le premier presbytère de la Ferté-Bernard est encore situé à proximité, sinon sur une partie de son emplacement en 1482. D'après les dimensions données lors de sa vente comme bien national elle pouvait occuper la parcelle 1969 AK 4. Une crossette ( ange portant un écu de France ) remployée sur une maison voisine peut en provenir»

L'ancienne place saint Barthélémy est le quartier le plus ancien de la Ferté-Bernard. Il est même envisagé que cette place aujourd'hui nommée place Ledru-Rollin puisse être antérieure à la construction du château (en 1027 par Avesgaud évêque de Mans). La chapelle saint Barthélémy a été jusqu' en 1362 la principale chapelle de la Ferté-Bernard.

L'actuelle pharmacie Ducellier, 11 place Ledru-Rollin est située à l'emplacement de l'ancienne chapelle. Les travaux au 13 et au 9 et dernièrement au 11 place Ledru-Rollin, ont permis de découvrir des restes significatifs de cette chapelle. Les murs Nord et sud du 11 place Ledru-Rollin sont les deux anciens murs latéraux de la chapelle saint Barthélémy. J'en veux pour preuve la présence de restes de deux fenêtres se faisant face sur les murs Sud et Nord plus deux portes dont l'une avec bénitier.

Les murs Nord et Sud du jardin du 11 place Ledru Rollin ( qui prolongent les murs de la maison) sont aussi des restes de l'ancienne chapelle. La présence sur le mur sud d'un lavabo eucharistique (petit lavabo où le prêtre se lavait les mains au cour de la prière eucharistique) en est une preuve. Il est probable que le chevet se trouvait dans le jardin du numéro 13.

Par ailleurs la charpente du 11 place Ledru-Rollin contient des remplois qui proviennent de l'ancienne chapelle. il s’agit de deux poinçons octogonaux (poutres verticales qui soutiennent le faîtage).

  Sommaire                                          Suite